Spécial promo web! Introduisez le code DECMARÇ17 à votre réservation et jouissez d'un rabaix du 10% sur votre logement durant ce mois.

Faune

Le Delta de l'Èbre est la zone humide la plus importante de la côte Méditerranéenne à la Péninsule Ibérique, surveillée jour et nuit par les montagnes énigmatiques et abruptes des "Ports de Beseit" de jusqu'à 1447m d'une hauteur.

Le Delta de l'Èbre est un paradis pour les oiseaux, plus de 350 espèces ont été observées des près de 600 existants en Europe. Cette quantité et variété ont mis l'Èbre en point de référence au plan international. Il faut détacher les colonies d'élevage d'oiseaux les marins, les plus importantes de la zone Méditerranéenne, entre lesquelles se distinguent celle de la mouette Audouin (Larusaudouinií), le mufle « patinegro » (StemaSanduicencis) et la mouette « picofina » (Larusgenei). D'autres espèces présentes de grand intérêt dans le Delta sont : le Canard vert (la Traînarde une traînarde), le Flamenco (Phoenicopteusroseus), Morito commun (Plegadis Falcinellus), la Perdrix de Mar (Glaeropatinsola) et l'Ostrero eurasien (HaematopusOstralegus), entre autres.

Par ce qu'il respecte aux poissons, la confluence de la mer avec la rivière donne le lieu pour une grande diversité d'ictio espèces, entre lesquelles ils se font remarquer : L'Eau douce : l'Anguille, la « Colmilleja », la « Madrilla », l'ArlequínRasbora, l'Épineux, le Poisson « fraile », l'Alburno, le Chapiteau, le Rutilo commun, la Lucioperca, la Perche américaine, le Barbeau de Graells, le Chapiteau le miroir, le Fartet, la Gambusia, la Colmilleja, le Carpin doré, le Gobie, le Samarugo et le Sirulo. Agua salada: el Cabuxino enano, la Lubina, la Saboga, el Fúndulo, el Lenguado, el Pejerrey, el Capitón, la Dorada, el Pardete y la aguja de rio entre otras.

La présence de grands mammifères est sporadique. Dans le Delta nous pouvons trouver des renards mâle (Vulpesvulpes), des hérissons (Erinaceuseuropaeus) et les belettes (le Requin nivalis). Plus fréquent les rats d'eau (Arvicolasapidus), les souris (Mus sp.) et des musaraignes (Crocidurasp.). Actuellement jusqu'à six espèces de chauves - souris ils se trouvent dans une phase de récupération.

Dans le Parc Naturel des Ports, souligne la présence de la chèvre sauvage (Caprapyrenaicahispanica). Nous trouvons aussi le sanglier (Sus scrofa), le blaireau (Melesmeles) qu'il habite dans les hautes parties des ports, de la loutre (Lutralutra), la genette (Genettagenetta), le chat sauvage (FelisSylvestris), les lapins (OryctolagusCuniculus) et l'écureuil (Sciurusvulgaris).

En ce qui concerne les oiseaux dans les "Ports" nous trouvons : des vautours et d'autres , le criblage vulgaire (Falco tinnunculus), le faucon voyageur (Falco peregrinus), l'Aigle doré (Aquila chrysaetos), l'Aigle blanc (HieraetusJascictus) dans la zone de Horta i le « Ratonero » commun (Buteobuteo). Entre les « rapaces » nocturnes se trouvent l'hibou (Athenenoctua), le carabe commun (Strixaluco) et la chouette commune (Tyto Alba). Des visiteurs estivaux se font remarquer le rossignol (Lusciniamegarhynchos), l'oropéndola européen (Oriolusoriolus), le (Cuculuscanorus) commun joli, la Tórtora européenne (Streptopeliaturtur) et le guêpier européen (Meropsapiaster)

Quelques amphibiens comme : le triton jaspé (Triturusmarmoratus), la grenouille commune (la Grenouille perezi), le sapillo moucheté (Pelodytespunctatus). Dans Horta le crapaud commun (un Bouffon bouffe), le crapaud « partero » (Alytesobstetricans) et le crapaud « corredor » (le Bouffon calamita). Des reptiles : la couleuvre bâtarde (Malpolonmonspessulanus), la couleuvre d'eau (Natrix maura). Le gecko (Tarentolamauritanica) commun et le lézard ocelado (Lacertalepida).

L'araignée la plus abondante est l'AgropeBruennichi. Dans les plus hautes parties de "Els Ports", souligne le papillon Graellsiaisabelae. Entre les coleópteros il faut détacher l'Oreocarabusguadarramus, l'Yaminasanguinea, le Centhoshodruslevantinus, le Paraphaenopsbreuilianus et le Tycobitinusescolai.

Le petit escargot Cochlostomafontqueri est protégé. Dans les rivières ils habitent les « madrillas » (Chondrostomatoxostoma), les barbeaux (Barbusbocageissp. graellsii) et le « bermejuela » (Rutilusarcasii).

SUBIR